Rencontre avec André N. Lévy, écrivain, spécialiste du proto-araméen et de la bible hébraïque. Voir la vidéo

L’archéographie

de archeo, « ancien » et graphie, « écrire » est la science qui étudie le sens, le son et la forme des mots depuis l’origine.

Elle concerne les écritures du monde entier, remontant à la source des hiéroglyphes, passant par le sumérien, l’ougaritique, le proto-indien, le protosinaïtique - ou réduction des hiéroglyphes - le hittite et le phénicien et rejoint, entre autres, la filière gréco-latine pour arriver à la langue française qui date du 16e siècle.

L’archéographie nous permet, en expliquant l’origine des écritures, des lettres et des racines linguistiques, de remonter l’histoire des mots qui composent notre langue. Cette démarche est essentielle pour comprendre le présent et nécessaire pour envisager l’avenir.

L’archéographie s’intéresse aux dessins ancestraux, aux peintures qui montraient un pictogramme, représentation d’un objet ou d’une idée sans prise en compte du son, et qui pourrait être lu dans n’importe quelle langue : les hiéroglyphes (de hiero, « sacré » et glyphe, « dessin »), le cunéiforme, les écritures sumérienne, ougaritique, akkadienne de Mésopotamie, les pictogrammes des Babyloniens, des Assyriens.

Tous ces glyphes sont à l’origine des alphabets du monde entier.

L’archéographie tire parti de tous les supports de l’écriture: les temples, les pyramides, les obélisques, les berceaux, les tombeaux... que l’on ait utilisé la pierre, l’argile, les éclats de poterie ou les coquilles d’huître, puis les papyrus (5000 ans av. N.E.).

Une première réduction des écritures sacrées donne naissance au son. Le protosinaïtique - découvert sur le mont Sinaï - est inventé par des savants sémites au service des Egyptiens vers 2000 av. N.E. Le grec devient chef de file des familles celtique, italique, latine, germanique et cyrillique. Au fil des siècles, les alphabets se constituent, des lettres naissent, disparaissent, trouvent un ordre avant de parvenir jusqu’à nous.

Nom, prénom, objet, pays, village... chaque mot a son histoire. L’archéographie adopte une méthode scientifique pour la reconstituer, basée sur trois langues au minimum.

dicoarcheo 3d
89 euros le dictionnaire archéographie

LEPETITLEVY